Comment organiser un repas inclusif ?

Comment organiser une fête inclusive ?

Rien de mieux qu’une petite fête pour se divertir, se vider l’esprit et profiter de ses proches, surtout quand Noël arrive à grands pas.

En revanche, pour les seniors ou les personnes en situation de handicap, ce n’est pas aussi simple : perte de la vue, de l’audition, de certaines facultés mentales, etc.

Dans tous les cas, ce n’est pas une raison pour renoncer aux activités amusantes et divertissantes ! Ainsi, comment organiser une fête inclusive pour tous ? Nous vous livrons nos meilleurs conseils sur le sujet !

Organisez différentes activités pour chacun

Vous avez sûrement remarqué, si vous êtes vous-même en situation de handicap, que ce n’est pas facile de trouver une activité à laquelle vous pouvez participer.
Et plus les handicaps sont nombreux, plus cela devient complexe. Pour remédier à ce problème, n’hésitez pas à prévoir tout un tas d’activités pendant la fête, ne vous contentez pas d’une seule.

Vous pouvez même délimiter plusieurs zones en fonction des activités proposées : un coin pour faire un blind test et écouter de la musique, un endroit pour les jeux de société, etc.

Surveillez le régime alimentaire des invités

Qui dit fête, dit également repas et même gâteau. Là encore, ce n’est pas évident de faire plaisir à tout le monde. En effet, de nombreux seniors, pour des raisons diverses et variées, doivent respecter un régime particulier : parfois pauvre en sel, sans gluten ou sans lactose.

Pensez donc à répertorier les exigences et les allergies de chacun avant de préparer le repas. Le mieux, c’est d’opter pour un buffet où tout le monde pourra se servir en fonction de son régime alimentaire.

Sensibilisez au handicap visuel avec un repas dans le noir

Dîner dans le noir, ça vous est déjà arrivé ? C’est une activité qui se pratique dans plusieurs restaurants et que vous pouvez proposer à vos invités.

Pour ce faire, ce n’est pas compliqué. Offrez des bandeaux occultants à vos convives, placez-les à leur place attitrée et éteignez la lumière.
Ensuite, vous pouvez commencer à déguster. Vous verrez qu’il n’y a rien de tel pour développer ses sens, redécouvrir certains goûts, mais également sensibiliser au handicap visuel.

C’est une expérience unique où se mêlent la tolérance et le plaisir de manger.

Initiez vos convives à la langue des signes avec une « chut party » !

Vous aimez partager vos différences ? Apprendre toujours de nouvelles choses entre amis ? Si la réponse est oui, vous apprécierez sûrement ce concept pour un repas inclusif des plus réussies : la « chut party ».

Mais qu’est-ce que c’est que ça ?
C’est une simple activité qui devrait surprendre vos invités. Il s’agit d’organiser un dîner, au cours duquel vous ne pouvez communiquer qu’en utilisant la langue des signes.

Puisque tous vos proches ne connaissent pas forcément le langage des signes, n’hésitez pas à leur apporter quelques livres ou plusieurs cartes représentant les signes et leur signification.

L’objectif ? Intégrer les personnes malentendantes au repas, attirer l’attention sur le handicap auditif et bien sûr, apprendre en s’amusant !


Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

• Senior : apprendre le langage des signes

 Les innovations qui facilitent la vie des malentendants !

Partagez sur :