Comment obtenir l’Aspa ?

mad-aide-senior

L’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) permet aux retraités ne disposant pas des ressources nécessaires de toucher une prestation mensuelle. Elle est allouée aux célibataires et couples vivant en France et son montant est calculé sur la base des ressources et de la situation familiale.

Voici les détails de l’Aspa pour savoir si vous y êtes éligible ! 

À qui s’adresse l’Allocation de solidarité aux personnes âges

L’Allocation de solidarité aux personnes âgées est versée par les caisses de retraite (MSA, Carsat, etc.) aux retraités de plus de 65 ans vivant en France. Les moins de 65 ans pouvant prétendre à l’Aspa sont les personnes invalides ou handicapées qui justifient un taux d’incapacité de 50 % minimum, qui sont reconnues inaptes au travail et définitivement atteintes d’un taux d’incapacité de 50 %, ainsi que les personnes percevant une retraite anticipée pour handicap.

Les anciens combattants, déportés, internés et prisonniers de guerre peuvent aussi demander l’Aspa avant l’âge de 65 ans.

L’Aspa s’adresse aux personnes vivant seules : célibataires, veufs, veuves de guerre, divorcés, séparés de corps (c’est-à-dire autorisés par un jugement à résider séparément, sans mettre fin à leur mariage) et séparés de fait (lorsque chacun vit dans sa propre résidence principale). Elle est aussi versée aux personnes vivant en couple : en concubinage, Pacs ou mariées.

Les retraités français doivent résider de façon stable et permanente en France métropolitaine, Guadeloupe, Guyane, Martinique, La Réunion, Saint-Barthélemy et Saint Martin.
Résider de façon stable signifie habiter dans un logement permanent, considéré comme résidence principale. Vous êtes admis comme résident permanent à la condition que vous séjourniez en France pendant plus de 6 mois (ou 180 jours) chaque année.

Comment est calculée l’Aspa

L’Allocation de solidarité aux personnes âgées est calculée en fonction des revenus des personnes et de leur situation familiale.

Les ressources sont évaluées sur les 12 derniers mois précédant la date d’effet. Voici les plafonds en fonction de la composition de votre foyer.

L’Aspa pour les célibataires

Pour être éligible à l’Aspa, les célibataires ne doivent pas dépasser un revenu brut inscrit sur votre avis d’impôt sur le revenu de 10 881,75 € par an, soit 906,81 € par mois.Le revenu des veuves de guerre à ne pas dépasser est de 20 893,51 par an.
Le calcul du montant qui vous est attribué chaque mois est effectué en tenant compte du montant mensuel maximum qui peut vous être alloué et qui est de 906,81 € (soit 10 881,75 € maximum par an).

L’allocation correspond donc à la différence entre le montant annuel maximum de l’Aspa (10 881,75 €) et le montant de vos ressources.

Si par exemple vos revenus sont de 5 000 € par an, le montant de l’Aspa est le suivant :
10 881,75 € – 5 000 € = 5 881,75 € par an.

L’Aspa pour les couples

Pour les couples, le plafond est calculé sur la somme des ressources des deux conjoints. Il n’est fait aucune distinction entre les biens communs et les biens n’appartenant qu’à un seul conjoint.
Les ressources correspondent au revenu brut inscrit sur l’avis d’IR. Le plafond est de16 893,94 € par an, soit 1 407,82 € par mois.

Le montant de l’Aspa est calculé sur le même modèle que les célibataires, en retranchant les revenus du montant maximum alloué de 16 893,94 €.

Si par exemple les ressources du couple sont de 10 000 € par an, le montant de l’Aspa est calculé ainsi :
16 893,94 € – 10 000 € = 6 893,94 € par an.

Quelles sont les démarches à entreprendre pour toucher l’Aspa

Vous devez déposer votre demande d’Allocation de solidarité aux personnes âgées auprès de l’organisme qui verse votre retraite.

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

• Habiter seul avec un handicap lourd, c’est possible ?

 Retraite anticipée et handicap : ce qui change en 2017

• Enfant handicapé : quelles aides pour les parents ?

Partagez sur :