Comment faire le deuil de l’autonomie de ses parents ?

Comment faire le deuil de l’autonomie de ses parents ?

Accepter la dure réalité de voir son père ou sa mère se dégrader au fil des jours tout en continuant à l’encourager… Puis, savoir passer le relais. Un travail sur soi qui fait partie des épreuves dans la vie d’un enfant aux parents devenus dépendants. Comment les surmonter ? Voici quelques conseils pour faire le deuil de l’autonomie de ses parents ainsi que le témoignage de Roland Blocteur, qui rend hommage aux conseillères de Retraite Plus pour l’avoir soutenu dans ce cheminement… 

Comme bon nombre d’enfants confrontés à la perte d’autonomie de leurs ainés vieillissants, le premier sentiment qui surgit est généralement celui de devenir peu à peu le père ou la mère de son propre parent. Soins, attention, assistance pour la toilette, l’alimentation, les déplacements. Les rôles sont inversés, à un moment de la vie où l’on doit par ailleurs faire face à des responsabilités professionnelles et familiales.

Tout se passe comme si, soudain, un enfant supplémentaire accaparant parfois toute l’énergie de la famille, au détriment de ses propres enfants adolescents ou en bas âge, faisait irruption dans le quotidien. Un grand bouleversement, auquel personne n’est jamais vraiment préparé.

Se faire aider et connaitre ses limites

Malgré tout l’amour et le dévouement que l’on peut porter à un parent devenu entièrement dépendant de soins et d’assistance, il arrivera forcément un moment où l’on devra passer le relais. Anticiper, prévoir, fait partie de la prise en charge du malade.

Pour son bien-être et sa sécurité, mieux vaut alors envisager, sans culpabiliser, de faire appel à des professionnels de l’aide à domicile. Ces équipes spécialisées Alzheimer (ESAD) peuvent intervenir à la maison pour mieux guider l’aidant et stimuler le patient désorienté.
Viendra également le moment de l’entrée en établissement, la maison de retraite médicalisée ou l’EHPAD. Une décision importante qui doit intervenir dans l’intérêt du malade avant tout.
C’est ce qui a conduit Roland Blocteur, habitant de Seine et Marne,  à contacter l’organisme Retraite Plus, sur les conseils de son assistante sociale, pour sa maman malade d’Alzheimer. Ne pouvant plus assurer au quotidien une telle surveillance, notamment en raison de la distance qui les séparait, il s’en est remis aux soins de la conseillère en gérontologie de Retraite Plus :

« Elle a su m’écouter pendant plus d’une heure et demie, comprendre mes besoins et ceux de ma mère, tenir compte de mon budget, des impératifs géographiques, et me trouver en quelques jours seulement, 4 établissements capables de l’accueillir dans de bonnes conditions, explique-t-il au micro de France-Info*. Tous les détails pratiques m’ont été donnés par téléphone au cours de plusieurs entretiens. Je n’avais plus qu’à aller visiter sur place et faire mon choix.

J’ai rencontré le directeur, le personnel, et fait attention à tous les aspects recommandés, hygiène, convivialité etc. Pour finalement choisir une maison de retraite située à côté de Nemours, non loin du château de la Comtesse de Ségur, que maman affectionnait, ce qui l’a enthousiasmée. Elle y a vécu confortablement. Avant de décéder à la suite de plusieurs AVC, comme c’est souvent le cas chez les malades d’Alzheimer…

Ce que je voudrais dire, surtout, c’est que l’organisme Retraite Plus m’a appris à faire le deuil de l’autonomie de ma mère. Et m’a aidé à prendre les choses en main, en me facilitant toute la logistique, comme les démarches administratives et autres. Sans eux, j’aurai fonctionné à l’aveugle. »

Savoir passer le relais, avec l’assurance d’avoir fait le bon choix, au bon moment et au bon endroit, nécessite bien souvent l’accompagnement de professionnels de terrain.
C’est la mission que souhaite porter l’équipe de Retraite Plus. Leur service est entièrement gratuit pour les particuliers et les familles. Vous pouvez contacter librement les conseillères en gérontologie de Retraite Plus au numéro vert suivant : 0 805 690 376

A l’occasion de la Journée Mondiale Alzheimer, le 21 septembre, Retraite Plus a édité un guide complet « Vivre avec la maladie d’Alzheimer », disponible gratuitement en version téléchargeable ici :  Vivre avec la maladie d’Alzheimer.
* Pour écouter le témoignage de Roland Blocteur dans son intégralité, il vous suffit de cliquer sur ce lien : http://www.retraiteplus.fr/videos/retraite-plus-sur-france-info-temoignage-une-famille

 

Partagez sur :