Attention aux intoxications au monoxyde de carbone !

Attention aux intoxications au monoxyde de carbone

Chaque année pendant l’hiver, plusieurs milliers de personnes sont victimes d’intoxication au monoxyde de carbone. Ce gaz, bien qu’invisible, inodore et non irritant est toutefois très dangereux car asphyxiant. Maux de têtes, nausées, vomissements, sont autant de symptômes qui doivent vous alerter. Notre médecin vous explique et vous conseille pour prévenir les intoxications au monoxyde de carbone !

D. a posé la question suivante :

« Bonjour, j’ai entendu parlé des intoxications au monoxyde de Carbonne et je suis inquiète pour mon papa. Il a 84 ans et vit tout seul dans sa maison chauffée au fioul. Quand je vais le voir il me dit qu’il a parfois mal à la tête mais je ne sais pas si c’est lié au chauffage. Comment éviter qu’il ait une intoxication ? Quels sont les signes qui doivent m’alerter ? Merci pour votre réponse. » 

Voici la réponse de notre médecin :

Bonjour,

Je crois hélas que vous avez raison de vous inquiéter et ce que vous décrivez justifie déjà amplement de s’alerter.

Quelles sont les causes d’une intoxication au monoxyde de carbone ?

Les appareils de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire mal entretenus et une mauvaise aération du logement peuvent en effet provoquer une intoxication au monoxyde de carbone. C’est un gaz asphyxiant très toxique qui, absorbé en quelques minutes par l’organisme, se fixe sur l’hémoglobine.

Comment prévenir une intoxication au monoxyde de carbone ?

N’importe qui peut être victime de cette intoxication. Le monoxyde de carbone (CO) est d’ailleurs l’une des principales causes d’intoxication accidentelle en milieu domestique. Une intoxication au monoxyde de carbone importante peut conduire au coma et à la mort, parfois en quelques minutes.

A ce titre, les précautions d’usage au niveau du lieu de vie sont bien définies :

  • Aérer et ventiler le logement au moins une fois par jour pendant quelques minutes afin de permettre le renouvellement de l’air de l’habitation.
  • Ne pas obstruer les grilles de ventilation de vos appareils ou fenêtres.
  • Faire contrôler par un professionnel qualifié vos chaudières, chauffe-eau, cuisinières, chauffages d’appoint et cheminées.
  • S’équiper de détecteurs de monoxyde de carbone.

Quels sont les symptômes qui doivent alerter et que faire en cas de doute ?

Sur le plan médical, certains symptômes sont annonciateurs d’une intoxication au monoxyde de carbone : maux de têtes, nausées et vomissements.

L’association d’une combustion incomplète (par une source de chaleur type chaudière, chauffe-eau, cuisinière, chauffage d’appoint ou cheminée) et de céphalées doit immédiatement le faire évoquer. Par ailleurs, le diagnostic ne se fait jamais sur les signes cliniques mais sur la présence d’une source de chaleur.

Pour votre père donc, il convient sans tarder de demander un dosage de CO et de carboxyhémoglobine par votre Médecin traitant. Il faudra également prendre les mesures adéquates pour le logement.

Docteur Wilfrid ECUER


 

Vous souhaitez réagir à cet article ? Poser une question à nos médecins ?

A vous de jouer !

Poser une question à nos médecins


Partagez sur :

Il y a un commentaire concernant “Attention aux intoxications au monoxyde de carbone !

  1. La pose d’un détecteur de monoxyde de carbone est une solution contre ce risque. A partir de 49 Euro seulement, cet accessoire peut véritablement sauver des vies. Extremement simple à installer il ne requiert aucunes compétences particulières.
    Ce détecteur peut par ailleurs être installé en tant qu’accessoire d’un système d’alarme.