5 conseils aux aidants familiaux !

5 conseils aux aidants familiaux

Devenir aidant familial entraîne un bouleversement dans les habitudes et dans l’organisation quotidienne d’une famille. Voici nos 5 conseils pour vous accompagner dans le rôle d’aidant.

Conseil n° 1 : Avant de vous engager, réfléchissez à votre futur rôle d’aidant familial

Votre décision doit être réfléchie. Demandez-vous ce qui motive votre engagement et interrogez-vous sur votre éventuel avenir d’aidant familial

  • De quelle manière votre engagement va t-il modifier votre quotidien ?
  • Qu’allez-vous assurer vous-même et qu’allez-vous déléguer ?
  • Avez-vous les capacités physiques, psychologiques et financières nécessaires à cet engagement ?

Après avoir pris votre décision, n’oubliez-pas que votre situation personnelle peut évoluer et reposez-vous ces mêmes questions régulièrement afin d’anticiper un éventuel changement dans votre rôle d’aidant familial.

Conseil n° 2 : Soyez un soignant averti

  • Renseignez-vous sur la maladie de votre proche afin de mieux la comprendre et d’anticiper d’éventuels réactions qui pourraient vous surprendre.
  • Formez-vous auprès de professionnels du secteur (médecin, ergothérapeute…) en leur demandant des conseils à propos des soins et des gestes que vous devez effectuer au quotidien.
  • Soyez attentif à la sécurité de votre proche et ajustez, si besoin, votre quotidien ou l’aménagement de votre habitat.
  • Encouragez votre proche à effectuer les gestes et activités qu’il peut réaliser lui-même afin d’encourager son autonomie.

Conseil n° 3 : Organisez-vous en n’hésitant pas à déléguer

En tant qu’aidant familial, vous ne pouvez pas tout gérer seul et c’est bien normal. Rappelez-vous, dès que vous vous sentez débordé, que vous n’êtes pas seul : famille, voisins, amis de votre proche peuvent vous aider. D’autant plus qu’il sera certainement ravi de voir du monde. Les professionnels de la santé et du soin aux personnes dépendantes sont également là pour prendre le relai en cas de besoin.

Certains outils pourront vous accompagner dans l’organisation de votre quotidien :

  • Vous pouvez réaliser un emploi du temps hebdomadaire dans lequel vous indiquerez les rendez-vous de soin, les activités prévues avec votre proche mais aussi les temps que vous vous réservez personnellement.  Cet emploi du temps vous sera utile et rassurera votre proche.
  • Vous pouvez concevoir un tableau de répartition des tâches comprenant les tâches et les soins de la vie quotidienne ainsi que la personne en charge de ces derniers : s’agit-il de vous ? D’un autre proche ? D’une auxiliaire de vie ou d’une aide à domicile ? Ce tableau vous permettra d’y voir plus clair dans votre organisation hebdomadaire et dans vos temps de répit.

Conseil n° 4 : Cherchez du soutien

Il est important que vous vous constituiez un réseau d’entraide afin d’être entouré d’amis et de professionnels sur lesquels vous pourrez compter en cas de problème.

N’hésitez pas à participer à des groupes de parole durant lesquels vous pourrez partager vos  difficultés avec d’autres aidants familiaux.

Conseil n° 5 : Gardez du temps pour vous

Soyez attentif à ne pas négliger votre activité professionnelle, si vous en avez une. Votre emploi participe à votre équilibre.

- Ne laissez pas de côté vos activités (lecture, sorties, activité physique…) car elles vous permettront de vous ressourcer.

- Pensez à vous accorder de véritables temps de répit. Plusieurs solutions sont possibles : retrouvez-les en lisant notre article concernant les droits et obligations des aidants.

 

Ce sujet vous intéresse ? Découvrez également :

 L’aidant proche, acteur du maintien à domicile

 Aidant : se préserver pour aider longtemps

Partagez sur :