Acheter une résidence secondaire à 50 ans

Acheter une résidence secondaire à 50 ans

Si vous avez plus de 50 ans et que vous souhaitez acheter une résidence secondaire, vous vous demandez certainement s’il s’agit réellement d’une bonne idée et surtout d’un bon investissement. Quels sont les avantages financiers ? Quels sont les risques ? On vous aide à y voir plus clair… 

Seniors : investissez pour préparer votre retraite

Acheter une résidence secondaire à 50 ans permet de préparer son avenir. En effet, au regard du montant des retraites qui diminue et des placements peu attractifs, investir dans la pierre reste toujours très favorable. Pour emprunter, avoir 50 ans peut être un réel atout. En effet, si vous êtes déjà propriétaire de votre résidence principale et que vous avez fini de la payer, la banque verra cela d’un très bon œil. Cela signifie que vous n’avez pas de loyer ou de crédit immobilier à payer et le fait que vous soyez déjà propriétaire est une garantie en cas de problème financier. Acheter une résidence secondaire à 50 ans est dans ce cas très judicieux. En outre, si vous parvenez à financer votre achat immobilier sur 20 ans, vous serez réellement propriétaire de votre résidence secondaire à 70 ans. Si toutefois vous deviez, plus tard, aller en maison de retraite, vous disposeriez alors d’un capital pour prendre en charge les dépenses mensuelles.

Acheter une résidence secondaire à 50 ans : attention au coût de votre assurance

Certes, acheter à 50 ans n’offre pas que des avantages. Si cela est positif en termes de crédibilité pour les banques, pour l’assurance emprunteur vous présentez un risque plus important. Si vous souhaitez acheter une résidence secondaire à 50 ans, vous allez devoir remplir un questionnaire de santé pour obtenir une assurance. Or, si vous avez déjà été malade ou si vous avez suivi des interventions chirurgicales, la compagnie d’assurance pourra augmenter votre prime ou exclure certains risques. De plus, à 50 ans, la santé des emprunteurs est naturellement plus fragile qu’à 25 ans, cette garantie est donc plus chère et impacte négativement le coût global du crédit immobilier. D’autre part, si vous envisagez d’emprunter et que vous n’avez pas d’apport ni de bien, les banques pourront considérer que vous présentez un risque trop important. Certains professionnels sont donc peu enclins à prêter des sommes conséquentes après 50 ans.

Quelle législation en matière d’achat immobilier ?

Pour convaincre votre banquier de vous permettre d’acheter une résidence secondaire à 50 ans, faites en sorte de baisser le prix de ce bien ou de profiter d’avantages fiscaux. Avec le prêt à taux zéro (PTZ), vous pouvez par exemple emprunter 40% du montant total sans intérêts.

Par ailleurs , la loi Pinel vous permet d’obtenir une réduction d’impôts jusqu’à 21%.

Enfin, pour bénéficier des avantages fiscaux liés à la loi Censi Bouvard, vous pouvez envisager d’acheter un logement dans une résidence pour seniors !

 

Le sujet vous intéresse ? Découvrez également :

•  Seniors : comprendre et remplir sa déclaration de revenus

  Dossier spécial seniors : réduction et crédit d’impôts

Partagez sur :