4 conseils pratiques pour faire son arbre généalogique

4 conseils pratiques pour faire son arbre généalogique

Vous avez décidé de faire votre arbre généalogique. Vous avez envie de partir à la découverte de vos ancêtres, de leur nom, de leurs origines. Pour cela, une formidable aventure vous attend et une véritable enquête au cœur de votre passé. Par où commencer ? Comment organiser vos recherches ? Où trouver des informations ? Le blog Maintien à domicile vous livre 4 conseils pratiques pour mener à bien cette quête passionnante. 

Pourquoi faire sa généalogie ?

Pour certains, il s’agit de découvrir ses racines, de comprendre et connaître ses origines. Pour d’autres, les recherches patronymiques permettent de retrouver une partie de sa famille. Enfin, la généalogie est aussi une passion, un moyen de se faire plaisir et de mener une enquête grandeur nature. Les motivations sont nombreuses et le challenge toujours aussi enrichissant !

Comment procéder ?

Pour bien démarrer, voici quatre conseils pour entamer sereinement vos recherches !

1 – Déterminez le type de généalogie qui vous intéresse

Pour construire une généalogie, on distingue deux méthodes : la généalogie dite ascendante, et à l’inverse la généalogie descendante.

La généalogie ascendante consiste à partir de sa personne et à remonter aussi loin que possible à la recherche du plus grand nombre d’ancêtres. Une tâche dont seul le temps et les archives disponibles peuvent venir à bout. Vous pouvez limiter vos recherches aux personnes portant votre nom. On parle alors de généalogie agnatique (remonter de père en père) ou cognatique (de mère en mère).

La généalogie descendante consiste, elle, à prendre comme point de départ un couple d’ancêtres pour lequel vous chercherez tous leurs descendants.

2 – Multipliez les sources

Commencez par interroger la famille : questionnez vos proches, vos grands-parents et arrières grands-parents.

Rassemblez les vieilles photographies et portraits de famille. Les vieux clichés sont souvent une mine d’informations ! Pensez également à consulter les livrets de famille et demandez aux doyens s’ils ont conservé des documents personnels d’époque. Lettres et vieux écrits contiennent parfois des informations très utiles : un lieu, une date, un nom, et les recherches reprennent de plus belle !

Enfin, les archives, actes et registres civils regorgent d’informations historiques : pensez à faire des demandes auprès des administrations concernées.

3 – Organisez vos notes et dossiers

La généalogie demande de l’ordre et de l’organisation. Au fil de vos recherches, vous allez accumuler quantité de données. Avancez avec méthode et préférez par exemple un cahier plutôt que des feuilles volantes pour prendre vos notes. Pour chaque information trouvée, pensez à mentionner la source ainsi que la date de la découverte.

Enfin, croisez vos données ! Ne vous contentez pas d’un seul type de document pour étayer vos déclarations.

4 – Présentez votre arbre généalogique

C’est là l’aboutissement de votre travail ! Il existe trois façons de présenter votre arbre généalogique, selon que vous préfériez un document plus pratique et/ou plus esthétique*:

  • la présentation circulaire
  • la présentation verticale
  • la présentation horizontale

Outre la méthode, la généalogie est une activité passionnante qui demande de la patience et de la persévérance. En cas d’obstacle ou de découragement, préférez consacrer votre temps à une autre branche de la famille. Enfin, ne négligez pas le web et son formidable potentiel de recherche ! Internet propose des bases de données solides telles que GENEANET.ORG ou GENEALOGIE.COM, et met à disposition des logiciels, gratuits ou payants, comme ANCESTRA ou GENTREE. Pensez-y !

 

* Pour en savoir plus, consultez Info-genealogie.com

Partagez sur :